06/08/2020

Les intervenants

LE PARRAIN

Cyril Dion est né en 1978, à Poissy. Après des études d’arts dramatiques et une courte carrière de comédien, Cyril Dion fonde le mouvement “Colibris”, une association écologiste qui lutte pour une transition énergétique et pour la protection de l’environnement, avec l’écrivain et agriculteur Pierre Rabhi. Il co-réalise le documentaire Demain, avec Mélanie Laurent, qui sort en 2015 sur les écrans. Le film recense plusieurs pratiques écologiques pour faire face aux défis environnementaux, dans différents pays. Le long-métrage est un succès critique, il reçoit le César du meilleur film documentaire en 2016, et un immense succès populaire. Trois ans après Cyril Dion embarque avec lui Laure Noualhat, enquêtrice sur les fronts de l’écologie et membre du team de Festiwild. Ensemble ils co-réalisent Après demain où ils reviennent sur les initiatives que le premier documentaire a inspirées. Leur confrontation pleine d’humour les pousse dans leurs retranchements : qu’est-ce qui marche, qu’estce qui échoue ? Et si, finalement, tout cela obligeait les hommes à inventer un nouveau récit pour l’humanité ?

Nous venons d’apprendre que notre parrain Cyril Dion ne pourra être présent physiquement au festival mais continue à nous soutenir activement. Nous sommes donc contraints de modifier la programmation puisque la soirée du vendredi était construite autour de sa présence. Nous en sommes désolés mais rien de grave : le nouveau programme est des plus alléchants avec une magnifique avant-première le vendredi soir en présence du réalisateur – Retrouvez le sur la page programme du site

LES SPECTACLES

Bonobo (Cie Fracas)
Seul sur scène, Sébastien Capazza navigue entre guitares, saxophones, gongs, percussions, … et les dessins originaux d’Alfred projetés simultanément.
Un voyage visuel et musical : poétique, onirique, loufoque, peut-être initiatique… À mi chemin entre BD concert et ciné-concert, à mi-parcours entre petit théâtre d’ombres et dessin animé… Sébastien Capazza Saxophoniste, guitariste, essayeur d’autres instruments, écume depuis toujours les scènes free musique & rock’n’roll, résultat : une discographie riche, variée et populaire.

Julie Aebischer En connexion avec la forêt depuis toujours, ayant développé très jeune une conscience écologique, lorsqu’elle était étudiante, Julie a orienté tous ses projets dans le sens d’une prise en compte et d’un respect de la nature. Par la suite, elle a travaillé dans le domaine des “éco-logis”.
Puis, son âme, sa petite fée intérieure s’est faite entendre de plus en plus fort et Julie l’a suivie, quittant son travail pour se former dans le domaine du cirque et devenir artiste et enseignante en Arts du Cirque.

Compost (Keep Company)
Le compost est une matière organique décomposée par la nature et collectée par l’homme pour faire naître une nouvelle vie. Le spectacle d’Abby Neuberger et de Luca Bernini résulte de ce procédé. Leurs jeux acrobatiques sont des passerelles pour reprendre contact avec ce qui palpite, depuis le brin d’herbe jusqu’à la frondaison des arbres. L’invisible devient visible et ce que l’on tenait pour minuscule déploie des ailes majuscules.

Cyril Casmèze (Cie du Singe debout) – Comédien zoomorphe, il explore d’une manière singulière l’humanimalité et réalisera des performances surprises au cours de ce week-end de festivités.

Actuellement en tournée avec le cirque Plume

Hêtre dans la nuit (Cie Graine d’arbre)
Allongés au pied de l’arbre, venez contempler le théâtre d’ombres perchées au dessus de vos yeux….
Vous écouterez l’histoire originale de Fantaspic, Le Pic Noir révolutionnaire qui a éteint la lumière du soleil. Dans l’ambiance calme du début de la nuit, ces marionnettes animées vous emporteront doucement au pays des rêves. Petite jauge.

Loupo et le renard (Cie La malle aux libertés)
Un loup italien se perd entre deux frontières, accueilli par un renard vertacomicorien il découvre enfin l’amitié. Ensemble ils peuvent répondre aux questions existentielles du loup face à sa situation délicate de prédateur… Nos peurs ancestrales seront vite déjouées par les facéties des deux complices…

Mademoiselle Rêve (Filomène & Compagnie)
Mêlant spectacle vivant et film d’animation, Mademoiselle Rêve traite du cycle de la vie. Le théâtre rencontre l’image, l’imaginaire croise le réel dans un parcours initiatique et sensoriel de la vie et du temps qui passe. Dans un jeu proche de celui du clown, avec humour et douceur, Sidonie nous emmène dans un voyage visuel et poétique au fil des saisons. C’est un hymne à la nature !

Objet nature (Cie les intouchables)
un jardin suspendu et mobile où le corps entre en interaction avec un « socle nature », métaphore de l’interaction explicite de l’humain sur la nature, mettant en évidence deux espaces : le dessus du jardin – plantes vertes, herbes, mousses… et le dessous, constitué de racines pendantes.
Les mouvements de Manuelle Hearinger, interprète, prennent une vie autonome. Ils suivent un rythme corporel intérieur et transmettent une sensation organique.

La symphonie des chauves-souris (Cie Mycélium)
Avec Florent Chatterton et Rebecca Barnier (personnages présents dans « La string » en 2018), nous partons à la découverte des chauves-souris, mammifères volants si fascinants, qui ont nourri tous les fantasmes des hommes depuis l’aube des temps… Mais que diriez-vous de transformer cette banale mais non moins intéressante sortie nature à la frontale, en dialogue avec les bêtes, en musique expérimentale électro-famenco, voire de pousser un peu le bouchon pour réveiller la chauve-souris qui est en vous sur un dance foor improvisé ?

LES CONFÉRENCIERS

Sébastien Blache entame un retour à la terre en 2006. Après 3 ans de conversion à l’agriculture biologique, plus de 3 kilomètres de haies plantées, une mare creusée, des bandes enherbées, des dizaines de nichoirs, un retour à la polyculture élevage 9 ans plus tard, aujourd’hui il se sent pleinement paysan, en harmonie avec ses convictions et son environnement.

Investis dans la protection environnementale et la justice sociale, Delphine Mathy et Clément Carel réalisent des reportages engagés à travers le monde. En 2017, ils créent en Namibie leur documentaire « Living with Wildlife, un exemple Namibien ». Le pays est une révélation sur les différents aspects de la cohabitation hommes/animaux sauvages. Ils lancent alors leur organisation « Curiosity – Whispering Future », entre nouvelles réalisations et partages d’expériences.

Béatrice Kremer-Cochet est Professeure agrégée en Sciences de la Vie et de la Terre – membre du conseil scientifique RVS.

Gilbert Cochet, professeur agrégé des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT), attaché au Muséum national d’histoire naturelle, est le genre de personne avec qui on se balade dans la nature, qui s’arrête d’un coup, se baisse, ramasse ce qui vous semble être un caillou… vous le tend en nommant une Nummulite ou une Ammonite et vous raconte l’histoire de la terre…, géologique, naturaliste – la flore, la faune – … en vous transportant dans le temps. Et vous pouvez l’écouter des heures ! Et vous avez envie de l’écouter durant des heures ! Et vous l’écoutez durant des heures!

Christian Couloumy a été chef de secteur au Parc national des Écrins durant plus de 40 ans.
Passionné de montagne, il s’intéresse plus particulierement aux grands rapaces, parmi lesquels l’aigle royal, dont il est devenu l’un des spécialistes. Cette passion et son métier l’ont amené a coordonner des programmes de suivi nationaux et internationaux (aigle royal, gypaète barbu, vautour fauve). Auteur de plusieurs ouvrages sur la faune montagnarde, il contribue à la connaissance et à la protection de la nature, grâce à son implication dans des actions de communication. Il collabore notamment à plusieurs émissions sur France Inter, dont CO2 mon amour, auprès de son ami Denis Cheissoux.
Christian est aujourd’hui président de l’association “Envergures alpines” qu’il a créée avec des amis passionnés afin de poursuivre son engagement pour la cause des grands rapaces.

Francis Hallé est un botaniste français, fervent défenseur des forêts primaires. Il voit le monde du point de vue du monde végétal ce qui remet l’homme et le monde animal en perspective, un véritable changement de paradigme. Auteur de nombreux livres de référence, ses dessins et peintures scientifiques sont de plus en plus reconnus en tant qu’oeuvres d’art. Il est l’un des précurseurs de l’étude de l’architecture des plantes.

Laurent Joffrion
Auteur Réalisateur
Né en 1977, Laurent a grandi dans le bocage français et a toujours été attiré par la nature. Mais c’est véritablement en s’installant en Australie, pour y mener des études sur les outils numériques et les nouveaux médias, qu’il fait l’expérience des grandes étendues sauvages. La relation qui unit l’homme à son environnement est la clé de voute des histoires qu’il aime raconter, et qui soulignent l’importance de la biodiversité ou l’engagement pour la conservation de la nature.
Laurent a travaillé avec plusieurs sociétés de production et chaînes de télévision, en France et à l’étranger, et certains de ses films ont obtenu des prix lors de festivals internationaux.

Rémy Marion explore les contrées boréales depuis les années 1980. Conférencier, photographe, réalisateur, écrivain, il est aussi membre de la Société de géographie et de la Société des explorateurs français. Dans la collection “Mondes sauvages”, il a déjà publié L’Ours, l’autre de l’homme (2018).

Rémy Marion sera présent sur Festiwild pour nous présenter en avant première son nouveau livre “Ovibos Le survivant de l’arctique” dans la collection Mondes sauvages chez Actes Sud.

Baptiste Morizot surnommé le philosophe pisteur, maître de conférence à l’Université d’Aix-Marseille. Spécialiste de la philosophie du vivant, il a publié plusieurs livres dont le dernier en date “Manières d’être vivant” aux éditions Actes Sud, en Février 2020. Il y soutient que nous devons renverser notre manière de vivre au monde, puisque c’est aux vivants que nous devons la possibilité d’exister.

Vincent Munier est photographe animalier et naturaliste. Il est le premier photographe à avoir reçu le prix du Photographe BBC Wildlife de l’année, « Erik Hosking Award », trois années de suite.
Vincent nourrit un profond respect et une grande passion pour la nature, et a photographié la faune sauvage dans ses Vosges natales et aux quatre coins du monde. Ses photographies sont exposées dans les galeries d’art et publiées dans divers magazines prestigieux à travers le monde. Il a publié ses propres livres de photographie chez Kobalann, la maison d’édition qu’il a fondée en 2010.

Olivier Remaud est philosophe et directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (www.ehess.fr). Dans ses travaux, il s’intéresse aux usages du monde et aux milieux de vie. Il a publié de nombreux ouvrages, dont Un monde étrange (PUF, 2015), Solitude volontaire (Albin Michel, 2017), Errances (Paulsen, 2019), et tout dernièrement : Penser comme un iceberg (Actes Sud, coll. « Mondes sauvages », 7 octobre 2020).

François Sarano est docteur en océanographie, plongeur professionnel, chef d’expédition pendant treize ans à bord de la Calypso, directeur de recherche du programme Deep Ocean Odyssey et cofondateur de l’association Longitude 181. Conseiller scientifique et auteur de nombreux livres, il suit intimement depuis 7 ans, avec d’autres scientifiques, une famille de cachalots dans les eaux de l’île Maurice, une expérience unique.

EXPOSITIONS & FILMS

Depuis 18 ans, Laurent Baheux observe les soubresauts du monde sauvage à travers son objectif. Une vocation qui lui est venue « en réaction à la folie des hommes ». Un temps photographe sportif, il se tourne ensuite vers l’Afrique et la vie sauvage des grands mammifères terrestres, fatigué de cette vie effréné à courir les événements sportifs.

Laurent Ballesta est un photographe naturaliste Français.
Il est l’auteur de 13 livres de photographie dédiés à la vie sauvage sous-marine. Co-créateur de la société Andromède Océanologie en 2000, il a dirigé plusieurs expéditions de grande ampleur durant les 10 dernières années. Ses Expéditions Gombessa reposent sur trois valeurs emblématiques : un mystère scientifique, un défi de plongée et la promesse d’images inédites. Des premières photographies du cœlacanthe prises par un plongeur à 120m de fond, jusqu’aux chasse des 700 requins de Fakarava la nuit, en passant par les plongées les plus longues et les plus profondes d’Antarctique et les paysages crépusculaires de Méditerranée, Laurent illustre le monde sous-marin avec un regard naturaliste et artistique.

Natif d’un massif montagneux, Thomas Cugnod est depuis son enfance ému par ces espaces silencieux. D’un naturel rêveur et contemplatif, il aime s’immerger dans la nature et s’émerveille des rencontres simples qu’il y fait. Il a choisi la photographie pour les partager.

Roland Dehon Sculpteur Né en 1955 au Congo, Roland vit en Afrique puis en Belgique avant d’arriver en France.
Menuisier puis menuisier décorateur, passionné de dessin, de peinture et de B.D. Roland se met à la sculpture dans les années 80. Il nous propose pour FESTIWILD des oeuvres entre sculpture et land art.

Bernard Fort est un compositeur de musique électroacoustique. Audionaturaliste, ornithologue et compositeur, son travail musical est essentiellement consacré au genre acousmatique, pour le concert, en salle ou en plein air, pour la danse, le théâtre, l’image, la poésie sonore ou encore le jeune public.

La passion de Luc Jacquet pour la faune animale et végétale remonte à son plus jeune âge, qu’il passe dans les montagnes de l’Ain, au Sud du Jura. Au cours de ses études, il s’oriente vers une carrière scientifique. En 1991, il passe une maîtrise de biologie animale à l’université de Lyon I, suivit d’un DEA en gestion des milieux naturels montagnards à l’université de Grenoble en 1993. C’est dans le cadre de sa formation scientifique qu’il a l’opportunité de partir pour un premier voyage en Antarctique pendant quatorze mois. A 24 ans, il part ainsi en mission d’ornitho-écologie polaire pour le CNRS, en compagnie du réalisateur Suisse Hans Ulrich Schlumpf, pour lequel il assure le rôle de cameraman du film Le congrès des pingouins. Après cette expérience, il abandonne alors son cursus de scientifique pour devenir réalisateur à part entière. Réalisateur de la Marche de l’empereur / Le Renard et l’enfant / Il était une forêt / La Glace et le Ciel

Gil Kébaïli est réalisateur-opérateur de documentaire depuis plus de 35 ans. Il a notamment suivi Nicolas Hulot pendant 25 ans puis Laurent Ballesta depuis 2012 avec la rencontre du Coelacanthe, le mystère mérou, 700 requins et Planète Méditerranée.
Sa spécialité est l’aventure humaine imprégnée de science et de découverte. Son terrain de jeu est la Nature la plus reculée possible pour en saisir toute la sauvagerie, c’est pour cela qu’il affectionne particulièrement les île du Pacifiques dont il connait bien les cultures. Depuis 2016 il a développé une société de Production avec Vivien Lemaignan pour accompagner des projets documentaires Nature. Les GENS BIEN PRODUCTIONS est devenu un partenaire régulier d’ARTE, d’Andromède exploration et d’Ushuaïa TV.

Catherine Lefrancq C’est au hasard d’un volontariat qu’elle a découvert la photographie. Depuis toujours très investie pour la sauvegarde de la vie sauvage, elle a alors réalisé la force que pouvait avoir une image pour sensibiliser à la protection du monde vivant qui nous entoure.
Aujourd’hui, une partie essentielle de son travail est consacrée à des projets pour la protection de la nature et de la vie sauvage. Son travail a été remarqué à l’étranger dans des magazines comme le Outdoor Photographer, le Wild Planet magazine, et nominé dans des concours comme le Nanpa aux USA. En France, des articles sur son travail sont parus récemment dans le Monde de la photo, dans Nat’Images et dans la Dépêche. En Octobre 2019 est paru son livre « HOPE » vendu en France et en Belgique.

Vincent Lajarige est né à Rouen en 1948. Le dessin et la peinture s’affirment dès l’enfance comme une « absolue nécessité ». Médecin de formation, Vincent Lajarige a voyagé à travers le monde avec la Croix Rouge et Médecins du monde. Ces rencontres humaines et la découverte de la forêt amazonienne vers la fin des années 1980 orientent son travail artistique vers l’arbre.

Luc Marescot Sa passion pour la nature remonte à son enfance. Il a 7 ans quand son père, alors pilote d’hélicoptère de Paul-Emile-Victor, projette dans le salon familial une valse entre les icebergs, filmée avec une caméra super 8 fixée au cockpit. A une époque où il n’y a ni internet, ni télévision à la maison, c’est une bombe visuelle et émotionnelle. Luc se promet de découvrir le monde. Il part avec trois copains faire un tour du monde de reportages qui va durer deux ans, travaille 22 ans pour l’émission Uhsuaia avec Nicolas Hulot, part en expédition avec Théodore Monod, Jean-Louis Etienne, Haroun Tazieff et bien d’autres défenseurs de l’environnement. Suite à un tournage sur le radeau des cimes du botaniste Francis Halle, ému par ce “Don Quichotte des océans verts”, il enchaine douze documentaires sur les forêts tropicales, pour participer au combat de leur protection, et se lance dans une aventure cinéma, avec « Poumon vert et tapis rouge » pour polliniser le message encore plus largement.

Né en 1956, Philippe Mesda a toujours été attiré par la forêt et y travaille encore. Allier cette passion à son métier lui a permis de parcourir les massifs forestiers de Normandie, de l’Aveyron, des Pyrénées, et du Vercors en y glanant les matières premières pour ses sculptures. Habitant de Saillans, il exerce dans la vallée de la Roanne.
Sa première exposition date de 1992. Autodidacte, Il a débuté avec des sculptures animalières figuratives, il étais alors un fervent admirateur de l’œuvre sculptée de Robert Hainard. Les arts premiers et l’art préhistorique peuplent également son musée intime.
Son travail s’est orienté vers la récupération et l’accompagnement des formes de vestiges d’arbres et souches et des installations utilisant des ossements d’animaux trouvés dans la nature.

Françoise Perriot Ecrivaine, journaliste, bergère, agricultrice, mais d’abord beaucoup de vies – commencées en 1952 au Vietnam- dans le vaste monde. Métisse (mère vietnamienne, père français) les couleurs de peau m’ont parues toutes aussi belles, et les modes de vie différents tous aussi intéressants. Que ce soit le trappeur d’Abitibi, le peintre Senoufo, l’artiste Lakota le chanteur des Alpujarras, le guide du Simien, le berger de Mongolie, et tant d’autres, tous m’ont appris à vivre la Nature sauvage avec un grand respect.

Patrick Rouxel est un cinéaste indépendant qui dédie sa vie à la conservation de la forêt tropicale et au bien-être animal.
Ses films visent à donner une voix à la forêt tropicale et aux victimes de la déforestation. Ils sont à la fois un hommage à la beauté de la forêt tropicale et de sa faune sauvage, et un moyen de sensibiliser aux souffrances et aux pertes infligées par le développement humain, la cupidité des entreprises et le consumérisme.

Olivier de Sépibus, à la fois artiste plasticien, photographe, apiculteur et jardinier. Depuis 2012, il développe un projet qui met en relation l’art, les abeilles, la biodiversité et les paysages avec notamment la mise en place de résidences artistiques. En 2015, il a entamé un inventaire des plantes dans l’aire de butinage de son rucher…

Auteur photographe, Anthony Turpaud est spécialisé dans la photographie de paysage nocturne. Capturer les lueurs nocturnes n’est pas si simple. Il faut souvent s’isoler dans des coins reculés, vierge de toute lumière parasite. C’est une discipline qui demande également beaucoup de technique pour révéler toute la beauté du ciel étoilé et au-delà.

LES ATELIERS & ANIMATIONS

Vincent Delbecque “Pharmacien et botaniste, diplômé de la Faculté de pharmacie de Lille et de l’école des plantes médicinales de Bailleul, il enseigne depuis plusieurs années l’utilisation des plantes médicinales sauvages et a réalisé
une collection de guides pratiques pour les employer sans risque et de manière efficace.”

Pascale Laussel est passionnée par la relation humain-forêt et associe une approche intérieure sensible à des activités externes engagées. Co-auteur de Vivre avec la forêt et le bois (2014) et Agir ensemble en forêt (2018), elle expérimente au sein de l’association Dryade une gestion forestière écologique et solidaire et propose à des groupes d’enfants et d’adultes d’explorer la vie de la forêt.

Patric Rochedy, conteur paysan, écrivain, voyageur. Un conteur “nature” qui sait de quoi il parle ! Quand il raconte c’est en terrien et voyageur infatigable qu’il transmet.

Lise-May Viment : “Naturopathe certifiée omnes, responsable du jardin ethnobotanique de l’ancien monastère de Sainte Croix et cueilleuse, Lise-May organise des ateliers de plantes médicinales et comestibles.”